Tag Archives: Levis

Septembre

11 Sep

wishlist septembre

Ce matin ,je vais chez Ikea repérer les dressings, oui oui c’est d’un intellectuel, je vous l’accorde.. Mais si cela me met tant en joie c’est que pour que mes 45kg de fringues rentrent dans mon dressing , il va falloir faire du tri et .. donc jeter des vêtements (les donner chez Emmaüs, en fait, je suis une bonne âme moi) et… En racheter! C’est surtout cette partie-là que je préfère pour être honnête.. Mais je sais d’avance que je vais tricher et commencer à remplumer ma garde-robe avant d’avoir fait tout le tri. Mais ça, chut, on le dira à personne hein. Alors dans mon panier virtuel, nous trouvons:

Une chemise de bûcheron.  Boy Délire. Impossible de mettre la main sur la chemise de bûcheron de mes rêves. Portée sur un slim et des boots, je l’adore. En fait je l’adore sous toutes les déclinaisons: robe, chemise, tunique.

Un slim. Out le patte d’eph’ (que je ne vais pas jeter pour autant). Cette année, on ressort les slims (oui parce que les grands papes de la Mode ont tout bien calculé, le slim est portable avec la cuissarde. Eurk.). Le plaisir retrouvé de se sentir arnachée dans son slim, owi; le plaisir de seconde peau, owi. Le plaisir de le retrousser en bas, owi owi. Bref, vous l’aurez compris, cargaison de slim pour l’automne-hiver 2009-2010.

Une robe noire. On a toutes besoin d’une petite robe noire, je ne vous l’apprend pas. La mienne ne correspond pas tellement à la petite robe noire classique façon Audrey Hepburn mais justement, c’est ça qui me plaît. Celle que j’ai choisi est une Sandro et se resserre à la taille. Que dire, à part, où sont passés mes collants noirs opaques de chez H&M pour l’accompagner?

Une tunisienne. J’avais 14ans quand j’ai cassé ma tirelire pour m’acheter une tunisienne Zadig&Voltaire. La vendeuse avait dû oublier de me préciser qu’elle était à usage unique. C’est la dame de 5 à sec qui me l’a appris. C’est vrai, après le premier lavage, c’était une serpillère à 80€ ou une toile de chauve souris datant de 20 ans (au choix). C’est donc à partir de ce moment-là que j’ai banni Z&V de mon dressing, je regarde mais je n’achète plus. (Bon y a eu deux ou trois autres tentatives mais je reste toujours amère). C’est donc un jour incroyable le jour où j’ai découvert les boutiques qui s’inspirent trèèèèèèès fortement de Zadig&Voltaire et vas-y que jte fais des tunisiennes qui ne coûtent PAS 80€ et qui ne s’abîment PAS au lavage. Youpi, j’ai envie de dire non?

Une jupe folklo. J’aime bien voir des jupes folklo dans la rue. Des jupes à fleurs, à pois, à rayures, zébrées, panthères, Liberty et tout le reste. Je sais bien que je suis seule dans délire des jupes foklo mais c’est pas grave comme ça, je vois les gens sourire (et légèrement se moquer) de mes jupes mais j’ai pas de soucis avec ça. Ce ne sont pas les gens qui m’inciteront à arrêter mes folies jupesques. Et puis cela doit faire un an que je remet assez souvent des jupes et je trouve que c’est un véritable plaisir. J’ai jamais autant customisé, « refait » des jupes & robes, que cette année. Il va de soi qua quand on se lâche sur la jupe, on reste (très) sobre sur le reste. C’est pas non plus le Carnaval de Rio non mais oh..

De la dentelle. Ici en l’occurrence, une robe noire avec de la dentelle. Un vrai petit bijou. C’est vrai que j’aime énormément la dentelle quand elle sait se faire discrète. Oubliées les idées de la dentelle sur les sous-vêtements, cette année, la dentelle s’expose (les sous-vêtements, faudra attendre les défilés au printemps) et devient même incontournable.

Du Cloutée (à talons, si possible) En low-boots (parce que de toute manière, il va y avoir de la low-boots dans l’air) tant qu’à faire. Bon, je fais une croix sur celles-ci paarce que les Gucci, à mon avis; c’est pas demain que je vais les porter. Mais, je ne m’avoue pas vaincue, je les aurais un jour, je les aurais! Au pire, je ferais de la customisation avec mes petites mains.

Du cloutée (mais plat, cette fois-ci). Le problème c’est que ça fait vite chaussure de playmobil..

De la botte de Pocahantas. Mais pas des Minnetonkas (même si la deuxième paire en est une) car j’en ai essayé et elles sont trop basses, j’ai l’impression de porter des socquettes et je veux pas me balader les chevilles à l’air et chopper la grippe A (bon courage ceux qui sont atteints par la fin du monde. Ahaha..). Non, la botte de Pocahantas que je veux, elle existe! Ou plutôt.. elle existait. On pouvait la trouver l’hiver dernier dans toute boutique de Chinois qui se respecte (Châtelet représente) mais comme je suis une gentille copine, je ne voulais pas avoir les mêmes que mes copines. Cette année, aucune pitié, si je tombe dessus, je suis prête à me battre (oui, tremblez) pour avoir ma paire. Et même si ELLE dit que c’est so 2007-2008 les bottes indiennes, moi je leur dit Zut avec un grand Z.

De la Basket trop chouette. Bah oui, parce que j’ai beau idôlatrer les talons de 12cm, j’ai un petit faible pour ces jolies baskets qui me font les yeux tous doux chez Colette ( et autre). J’entend déjà les « non mais les baskets, c’est moche, c’est pas féminin, blablabla ». Et bien, je ne suis pas d’accord, c’est vrai que la dernière paire de basket dont on se souvient c’est celle du collège/lycée pour l’EPS (et encore.. je fais partie de la génération Converse « C’est pas des vraies baskets pour faire du Sport! » ou encore mieux la Vans slip on mais c’est une autre histoire..) n’était pas très féminine MAIS.. depuis deux ans,  les marques font tout pour nous refourguer de jolies baskets, avec Lily Allen comme ambassadrice. Je suis déjà partisane de la Dunk chez l’Homme alors vous vous doutez bien que quand j’ai vu cette jolie paire de Dunk Cerises chez Nike, ça a fait tilt. A méditer..

– Et.. peut être de la botte de cavalier. Mais ça, ça nous ramène toujours au même sujet..

Publicités