Tag Archives: Oysho

« Roucoule, roucoule »

30 Sep

DSC_0041

Gilet H&M – Robe Oysho – Sac Le Marais

DSC_0095Chaussures Cheap (vive les Chinois de Châtelet)

Je ressemble à un tigre, je sais, merci. Ou à Rien, au choix. Mais je vais quand même pas me mettre une gommette sur la figure pour faire ma bloggueuse « in » qui n’assume pas sa face de loutre. Bon trêve de bavardages, vous remarquerez que je suis très efficace niveau photos de look en ce moment et j’avoue que je dois remercier pour cela ma photographe attitrée qui fait a really good job. Je vais me la jouer Street Style Madmoizelle (à défaut d’avoir loupé l’occaz’ ..).

Je porte un joli gilet H&M qui m’a beaucoup fait penser au gilet qu’offre Thérèse à Pierre dans le Père Noël est une ordure (c’est mon côté chauvin d’aimer l’humour bien français. Non j’ai pas dit Dany Boon!). Il a des grandes manches, il a une forme de sac poubelle mais je l’aime beaucoup. Il est doux, chaud et facile à associer à mon (sûper) dressing. [Et pour rester dans la touche H&M, je porte un super mega génial chèche qui a fait hurler de douleur, de plaisir, pas mal de bloggueuses, autrefois.. ]

Ensuite, nous avons une robe (chemise de nuit?) Oysho. J’adore cette marque, bon j’avoue c’est grâce à ma copine Vic que je connais car elle avait un splendide pantalon liberty de chez Oysho et ça a été le coup de froudre visuel. Donc me voilà, prête à affronter la jungle Châteletienne pour arriver au Oysho derrière le New Look. Je suis plutot séduite, y a de jolis sous-vêtements, des pyjamas & nuisettes cool (et des babioles Hello Kitty. Uhu). Et comme je suis pas mal dans ma période Yellow Submarine, à ma dernière razzia, je suis repartie avec cette robe toute mignonne que je soupçonne un tantinet d’être une chemise de nuit mais ça.. C’est un secret.

Et le meilleur (rheum..) pour la fin, mes chaussures..! Elles sont jolies mais.. elles sont un pe mal taillées.. Résultat, j’ai cru que j’allais devoir me faire raboter le petit orteil et elles déteignent légèrement sur tout ce qu’elles trouvent. Mais si je me faisais avoir par une paire de chaussures, ça se saurait donc vous pouvez être sûr()es que je n’ai pas dit mon dernier mot!