Archive | Mode RSS feed for this section

Un petit quelque chose hivernal.

9 Août

Collection Etam Automne-Hiver 2010-2011

Je vous avez déjà montré un aperçu avec le bombardier Etam (ici) mais là, je vous dévoile d’autres petites pièces qui m’ont tapé dans l’oeil. J’ai toujours eu un petit soucis avec Etam, j’adore leurs vitrines, j’adore leur communication quant aux collections et aussi les articles présentés dans les magazines mais.. tout s’éteint, une fois, que je rentre dans le magasin car je ne vois que des choses plutôt pas jolies.Pour une fois, je vais rester optimiste et espérer trouver ces petites merveilles chez Etam, à la rentrée, avec un gros coup de coeur pour la jupe « Léo » et le duffle-coat (ça, c’est obligé, je vais en avoir un, cet hiver, bondiou!).Edit: ce n’est point un duffle-coat (j’ai regardé trop vite, une fois de plus..) mais il n’empêche que cet hive, le duffle-coat passera par mon dressing!Et vous alors, vos impressions..?

Publicités

Top Gun is back.

7 Août

Etam/Maje/Acne

Qui n’a pas entendu parler du retour en flèche du blouson d’aviateur aka « le bombardier » ? Bon.. je crois que c’est dur de passer à côté quand même, on le voit dans tous les magazines, sur tous les défilés automne-hiver 2010-2011 et dans toutes les bouches de bloggueuses/modeuses/gouroues modesques. Après le retour de l’imprimé kaki, les coupes masculines, je pense qu’on peut dire que cet hiver, encore, il nous faudra sortir la testostérone qui bouillonne dans notre corps.

A l’origine, le bombardier était en peau de mouton retournée et il faisait partie de l’uniforme des pilotes de l’air de l’armée américaine. Il a débarqué en France avec la marque Chevignon dans les années 70, lorsque le jeune français Guy Azoulay découpe un vieux blouson en cuir de l’US Air pour le moderniser. En 1979, il créé son entreprise Chevignon proposant son célèbre blouson d’aviateur en cuir mais aussi d’autres vêtements casual inspirés du style américain des fifties. Le nom « Chevignon » s’impose tout naturellement, Charles Chevignon étant un pilote d’avion américain portant, évidemment, le blouson d’aviateur.

Le  problème, c’est que le bombardier, j’adore mais.. sur les autres et surtout les défilés. J’ai un peu peur du ridicule que peut dégager ce truc, j’ai quand même une grosse préférence pour celui d’Etam ou celui présenté chez Burberry mais je ne le vois pas dans les rues et encore moins sur mes épaules. Le look Tom Cruise dans Top Gun, on repassera. Mais bon.. c’est peut-être comme les sabots, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.. Et vous, vous en pensez quoi?

Chi va piano va sano.

15 Juil

The Sartorialist

Par ce joli temps et cette jolie femme, je vous dis bonne semaine.
A très bientôt!

La SNCF nous embête.

24 Juin

Source: Vanessa Jackman

Quand vingt-trois jours se transforment en dix, c’est en quelque sorte le paradis. Malgré cette journée de merde placée sous le signe de la grève RATP/SNCF qui a littéralement pourri entièrement ma journée. Alors, j’ai du me rabattre sur mes petits plaisirs comme recevoir des messages adorables ou encore.. trainasser sur le blog de Vanessa Jackman. J’adore cette femme, j’adore son blog et j’adore encore plus les personnes qu’elle prend en photo. Elle prend en photo des femmes que l’on pourrait croiser tous les jours dans la rue (ou presque), il n’y a pas de stéréotypes dans ses clichés, juste de la simplicité et de la complicité. D’ailleurs.. la prochaine fois qu’on me demande par quel photographe j’aimerais être immortalisée, je pourrai dire que Patrick Demarchelier a été détrôné par Vanessa Jackman..

La Isla Bonita

21 Mai

De gauche à droit et de haut en bas: Bérangère Claire (mienne <3), Bérangère Claire, La Redoute,
Tula, American Vintage, Best Moutain, Swildens, Olinda (ma favorite avec ma robe Bérangère Claire)

La robe longue fait toujours débat à cette saison de l’année, vous me direz c’est logique, on se voit mal la porter avec des gros collants opaques l’hiver même si ça traverse l’esprit de certaines créateurs.. Elle fait débat car si on s’en tient aux principes modesques de base: elle ne va pas aux petites, il ne faut pas être trop ronde ni trop mince pour la porter, il faut avoir des bras sveltes et la porter avec des chaussures plates tant qu’à faire. Malheureusement, c’est bien connu, si on s’en tenait aux principes modesques, on ne porterait plus grand chose. C’est pourquoi depuis deux ans, je suis à la recherche de LA robe longue parfaite. Je l’ai pas trouvé l’an dernier et cette année, je ne m’avoue pas vaincue même si la tâche se révèle être difficile MAIS.. une merveille est rentrée dans ma vie: j’ai nommée Bérangère Claire et ses créations. Je peux pas vous en dire plus pour le moment mais.. je pense pouvoir vous en reparler dans quelques semaines ;)

(ceci est un article pré-écrit hein. J’ai le nez dans les bouquins, pour le moment..)

Le Grand Cerf

29 Mar

Collection Bérangère Claire.

Je sais bien que je fais n’importe quoi en ce moment sur ce blog mais c’est un peu de votre faute. J’ai plus de visites, plus de commentaires alors ici ça devient légèrement la jungle et surtout je fais n’importe quoi. En plus, ça tombe plutôt à la mauvaise période, je m’ennuie un peu en cours, je préfèrerais geeker sur WordPress. Je rêve d’argent pour m’acheter une énorme bibliothèque et un dressing conséquent. Et puis, dans mes rêves, je suis habillée en Bérangère Claire. C’est vrai que ça m’obsède en ce moment. Cette tenue, je la vois sans cesse dans ma tête (je deviens flippante, hein?). Je vais sur le site internet tous les jours voir s’il y a du changement. J’ai un peu honte. Cette collection m’inspire énormément en ce moment. C’est aussi pour ça que j’aime le printemps, le retour des jolies choses, du grain de malice dans les vêtements. Bref, j’aime beaucoup. Et ce blog tombe en ruines, ça m’attriste énormément..

Martine à la ferme.

22 Mar

Chanel

S’il y a bien un truc qui m’horripile cette année, ce sont les sabots. Ca me ramène toujours à dire que pas mal de it sont tout simplement ridicules/risibles/moches. Et encore je n’ai eu l’occaz’ de rire qu’une fois en voyant une demoiselle galérer avec ses sabots dans le Marais mais j’ai pas envie de m’arrêter tout de suite de rire. Non franchement, je ne comprend pas l’engouement et je suis donc très loin de partager cette folie furieuse. Okay, j’avais pu dire ça pour les Uggs, mais en moins virulente, mais là ce n’est absolument pas possible. Vous avez déjà marché avec des sabots? C’est la galère. Et vous avez déjà marché avec des sabots sur 15cm de hauteur? C’est doublement la galère. Non non je peux décemment pas partager cette connerie bêtise ambiante. Je laisse les sabots Scholl aux gens qui en ont la nécessité.  Mais le sabot ne passera pas par moi. Trop de souvenirs de mon enfance: Martine à la ferme, les paysans du coin, un genou égratigné à mes 8ans. Bref, je pense qu’on a compris que le sabot ne frôlera pas mes pieds mais par contre, je dois avouer ma faiblesse, il y a UNE paire que je trouve jolie et c’est vrai que.. je ne pourrais jamais la porter mais je pourrais bien passer dix minutes à les contempler dans mon dressing, chaque matin.

Edit: En me relisant, je me sens beaucoup trop virulente. Faut m’excuser, je traite du divorce en ce moment et ça m’excite (mais dans le mauvais sens des choses..). Les sabots, c’est pas beau mais.. sur un défilé, ça le fait. Stop.