Archive | Séries RSS feed for this section

New York, I Love You.

10 Mai


Oh my fuckin’ Godness! Ca se sent (peut-être) pas cette année mais je suis une dingue de Gossip Girl. D’ailleurs, ça fait quelques années que le phénomène « séries visionnées sur Internet » m’a touché en plein cerveau. Ca a commencé par Skins (que j’ai suivi deux saisons) puis j’ai enchaîné les découvertes entre addiction(s) (Gossip Girl) ou séries vite arrêtées (The Beautiful Life ou encore Breaking Bad), il y a eu aussi entre autres Glee, Greek, Nurse Jackie (love love love), 90210, Physique ou Chimie. Bref, je vais pas vous faire une liste mais ça devenait le bordel entre « merde je me suis arrêtée à quel épisode pour cette série-là? » et les « mais merde je sais même plus qui c’est lui.. », si bien que j’avais des post-it pour chaque série (flippante, vous avez dit?). Donc, j’ai arrêté le grand n’importe quoi et j’ai l’immense joie de vous annoncer que je ne suis plus que Gossip Girl & Nurse Jackie en streaming et je m’autorise le Journal d’une call-girl à la télé.

Bref pour les fous/folles de Gossip Girl comme moi & adeptes (c’est maaal) des spoilers, j’en ai choppé un ici si ça vous tente. Moi, en tous cas, ça me déclenche un vieux bruit de souris qui fait à peu près « iiiiiiiiiiiiii trop bien, j’ai trop hâte! Jenny la pas belle pleure et c’est bien fait, je l’aime pas! ». Et pour les inconditionnels (comme moi) du couple Chuk-Blair, laissons notre petite larme ici en priant pour qu’ils se remettent ensemble (et hop un ptit spoil’ pour les retardataires..). Et putain de merde quoi, il ne reste plus que deux épisodes et la série est bouclée. Alors.. pour parodier mon amie Luce de la NS: Tristesse, tristesse, tristesse.

Ca sera le mot de la fin voilà. J’ai pas le temps d’être intéressante (par là entendez: raconter des choses intéressantes et mettre des photos ou images sympa) en ce moment, période d’exams, tout se bouscule dans ma petite vie. La tête, le corps et le corps en ébullition. Dieu que j’aime ça, tout de même. Bonne semaine les amis.

I gonna live forever

19 Avr

Gossip Girl S03E18

Je tiens à signaler avant de commencer à écrire cet article que j’écoute « sauver l’amour » de Balavoine et que j’en suis fière. Voilà, c’est dit, c’est fait: on peut commencer. Pour ceux/celles que ça intéresse, j’ai passé un super week-end qui m’a bien requinqué. Le seul problème? Maintenant, j’ai plus qu’une envie, c’est me casser pour m’oxygéner la tête et ça, c’est pas aussi facile que de claquer des doigts. Bref, je suis une espèce de bisounours en feraille. Et je crois que je vais pas refaire toujours cette même philosophie de comptoir. Mais.. putain qu’est-ce que j’ai passé un bon week-end! J’ai même presque (re)envie de me tatouer, c’est fou ça. Et puis.. savourer les choses simples avec beaucoup de sentiments (incompréhensible mais moi je me comprend), se donner à 300% dans un éclat de rire. Non franchement.. je crois que c’est une très jolie relation que j’ai là. Une jolie aquarelle de ce que peut être l’amitié.

Sinon comme l’image l’indique, j’ai matté l’épisode 18 de la série 3 de Gossip Girl et j’aime, j’aime. Même si.. (attention spoiler à suivre, donc si vous voulez savoir surlignez!) ça me fait profondément chier que Blair & Chuck soit au bout du rouleau de leur relation. Y a ausi Lily que je hais quand elle est à longueur de temps chez le père de Serena, tu m’expliques quel jeu elle mène celle-ci? Sans parler de Jenny le vieux pipi que je peux pas saquer et encore moins Dan&Vanessa. Des éléments positifs? J’aime bien la maman de Blair, et ça me fait plaisir que Dorotha se marie (il fallait bien, avec son polichinelle dans le tiroir) et puis.. j’ai envie de voir où la série mène un peu tout le monde. Et super big spoiler de la mort qui tue (et qui ne peut que me réjouir): on va dire Adios à Jenny, elle sera pas là, à la quatrième saison, HALLELUJAH!. C’est une grosse blague en fait, Gossip Girl, cette saison! Mais il n’empêche que pour rien au monde, je n’abandonnerais. Ca me fait pratiquer l’anglais, j’aime les décors. Et pardessus tout.. j’aime me moquer devant mon écran, niak niak.

Et pour finir, ne vous étonnez pas si mon blog est assez vide dans les jours à venir car.. je suis en vacances mais ça, vous le savez déjà. Et non, je ne pars pas, c’est pas le moment en plus, vu les emmerdements des avions. Pour ça, je pense à mes chouchous multiples & variés, qui partaient soit à Miami, Rome, Chicago ou encore Londres. De mon côté, je vais bosser, danser et bronzer à la terrasse des cafés et aussi le petit bonus, aller boire un verre avec ce* gentil garçon. Oui, je suis irrécupérable, je sais. Mais vous en connaissez beaucoup vous des bonnes sœurs qui arrêtent de prier parce qu’elles ne sont pas exaucées? Bah, c’est le même concept. Quand y en a plus, y en a encore. C’est l’avantage d’avoir un milliard de sentiments à donner. Tendrement; Audrey.

Les bonbons à la violette

14 Mar


Oui, je me suis enfin remise aux séries, entre les problème de connexion internet, l’ordi qui lâche et les vacances à Berlin, j’avais pas trop le temps de me foutre sous ma couette à regarder tranquillement Physique ou chimie (j’ai abandonné, c’est mal..!), Glee (Idem), Greek (je m’y remet doucement), 90210 (j’attend patiemment), Californication (le petit nouveau dans ma vie et je suis addict) et surtout… Gossip Girl, le seul et l’unique! J’ai adoré cet épisode parce que tout est un peu remis en cause et ralala que j’aime ça! J’aime de plus en plus Chuck & Blair, oui je sais, les deux à détester absolument, eh bien moi je les aime. Je vais pas spoiler mais bondiou que j’ai hâte! (pour les plus téméraires: lisez les lignes spoilantes qui suivent: J’ai hâte de dénouer cette histoire de mère de Chuck, savoir si d’ailleurs le couple Chuk & Blair va durer, même question pour le couple Nate & Serena. Et bordel, que font Lily et Rufus?!)

Ca fait déjà quelque temps que je dois vous présenter ma jolie robe bustier liberty faite par ma copine Morgane mais.. vu le temps, les photos en intérieur sont de rigueur et c’est vraiment nul. J’attends que ma photographe attitrée se remette sur pieds pour l’embaucher.

Mais je n’ai pas de temps à moi, en ce moment. Je bosse pour la fac, je cherche un boulot pour cet été et mon stage dans le monde juridique (je kifferais faire assistance de Christophe Hondelatte dans Faites entrer l’accusé), sans oublier, le fait que j’ai jusqu’au mois de mai pour passer (et obtenir) mon code et c’est pas gagné du tout.. Bref, j’abandonne pas mon humble demeure mais je vous laisse un peu les clés en ce moment parce que c’est pas mal le foutoir dans ma vie sans m’étaler dans les détails plus ou moins glorieux.

Lady Gaga m’accompagne dans chacun de mes mouvements. J’aime bien dire ça, ça fait très secte. Mais oui, Lady Gaga est ma gouroue, je l’affirme et réaffirme. J’adore cette fille, elle me fait passer des rires aux larmes. D’ailleurs, l’autre jour, je participais à un débat mouvementé afin de savoir si Lady Gaga est vulgaire ou pas. Putain, c’est fascinant ce que je vous raconte didonc. Et bien sûr que non, elle est pas vulgaire, elle est juste complètement timbrée et elle a bien compris le business, elle sait comment faire pour qu’on parle d’elle. Mais la vulgarité, en soi, c’est un truc inné qui te colle à la peau. Perso, quand je la vois habiller sobrement dans les rues de NY, je peux pas dire que cette fille est vulgaire. Et puis de toute manière, je pourrais jamais dire qu’une fille qui a cette voix est vulgaire. Fin de l’apologie sur Lady Gaga.

Et fin de l’article tout court. Je retourne à mes amours du jour: le bureau de vote & mes cours de droit constit’. Amen.