Tag Archives: Sandro

Méli-Malo

12 Juil

Robe Sandro.

« Bourg la Reine? C’est la campagne, ici! » – Les pauses miam-pipi-clopes sur l’autoroute -Les soirées fifilles à deux – On a loupé #SS4, ohèmgéquoi – On a philosophé entre copines sur la plage à 1h du mat’ – Une petite crêpe au sucre pour le petit-déjeuner – Une petite sieste sur la plage, pour se réveiller couleur écrevisse – Se faire surprendre par la mer, le « Be », le i-pod, le BB allaient prendre cher – Ce dernier qui a d’ailleurs hérité d’une énorme bosse – Mon BB greffé à ma main, j’ai honte, mais.. besoin de rester connectée à l’Amoureux – Ecrire sur le sable, c’est cooly-cool – Un beau ciel bleu pour agrémenter nos discussions philosophiques(ou pas) – « Ah bah je voudrais bien être le patron » ou comment draguer un Raton – Se faire réveiller par du Biniou et des danses folklos – A 11h, on tourne au café-chocolat, eux, au Muscadet. Vive les Bretons. – Les visages fatigués mais apaisés (il me semble)- Le retour (difficile) à la normale – Le tri des photos et cette sensation bizarre: ces trois derniers jours se sont-ils produit ou pas..?

Dimanche pluvieux.

8 Nov

novemberzara

Zara

sandroSandro

J’adore ce genre de Dimanche -ce qui est rare quand on sait que je peux passer mon Dimanche à me morfondre- un jour où on se lève difficilement, encore emmitouflée dans la couette en buvant sa tasse de Nesquick. J’aime me dire que je n’ai pas d’impératifs pour ma journée, je vais aller fouiner dans un troc Livres, essayer de finir ma pellicule de fish-eye, regarder un film et faire un goûter à 16h. Je vais passer une bonne journée en oubliant que demain,  les soucis reprennent. Mais on s’en fout, aujourd’hui, on est Dimanche; je suis heureuse, je danse sur du Lady Gaga tout en sautant sur mon lit, j’ai trié mes sacs et mes fringues en vrac. J’aime les dimanches comme ça. Je vous embrasse.

OMG

24 Sep

DSC_0045

DSC_0062

Robe Sandro – Gilet Uniqlo & sac.. Moa ;)

 Alors, cette affaire de robe Sandro, ça ne nous rajeunit pas.. Ca nous ramène à cet article. Je plaide coupable, je ne suis pas dans la catégorie « in » des bloggueuses parce que je ne vous montre pas mes trouvailles (encore faut-il toutes vous les montrer.. Ahaha.) le jour même. Et donc cette robe était déjà baptisée bloggueusement, temps pourri (donc impossible de faire des photos), aucun(e) photographe motivé(e) & surtout.. une feignantise aigue d’accélérer les choses. Mais heureusement qu’il y a toujours des âmes charitables prêtes à vous prendre en photo (bien, très bien) et même avec le sourire! Donc maintenant que le problème des photos est réglé , une jolie année blogguesque se prépare. (Je ne dirai jamais assez Merci à ma photographe attitrée ♥ )

Pour la petite histoire (je hais cette expression), cette robe Sandro, je l’appelle ma robe Heidi fille de la montagne (d’où le titre, vous vous en doutez), je me vois dans de grandes herbes, gambader dans les prairies helvétiques, alala.. Bon, c’est pas en Suisse que je suis allée la chercher mais chez Sandro, au stock, plus précisément (ça évite de payer la robe 97€, ahaha). Elle était trop grande (pour pas changer les bonnes habitudes..) mais grâce aux doigts de fée de ma maman, la voilà, un peu mieux ajustée. J’avoue cette robe ne fait pas l’unanimité, elle fait trop Heidi, parait-il. Personnellement, je la trouve mignonne, elle est simplette et se porte facilement, a la bonne longueur, bonne couleur. Pourquoi donc la renier?

J’ai pu remarquer que même ici, on lui faisait de l’ombre. Mon sac? Arf.. une grande histoire d’amour. Qui ne m’était pas destinée, en fait. Quand on accompagne une copine acheter un truc et qu’au final, on repart avec le même sac mais en deux exemplaires. Je crois que je ne vais pas tout de suite vous dire d’où il vient. On va faire marcher vos méninges. Mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il coûte que dalle (19.95€) Alors??

Edit: Le sac vient tout simplement de.. Moa! Ce magasin que je n’aime pas particulièrement et qui pourtant vend des trucs pas mal du tout parfois (sortis des ballerines à cerises & guêtres fluorescentes). Il était là posé, il nous attendait, je crois. Il est plutôt pratique, pas cher & mignon non? Mais pour être honnête, vu le prix, il est aussi extrêmement fragile et a du mal à résister au poids du Code Civil & Code Pénal.. –‘

Septembre

11 Sep

wishlist septembre

Ce matin ,je vais chez Ikea repérer les dressings, oui oui c’est d’un intellectuel, je vous l’accorde.. Mais si cela me met tant en joie c’est que pour que mes 45kg de fringues rentrent dans mon dressing , il va falloir faire du tri et .. donc jeter des vêtements (les donner chez Emmaüs, en fait, je suis une bonne âme moi) et… En racheter! C’est surtout cette partie-là que je préfère pour être honnête.. Mais je sais d’avance que je vais tricher et commencer à remplumer ma garde-robe avant d’avoir fait tout le tri. Mais ça, chut, on le dira à personne hein. Alors dans mon panier virtuel, nous trouvons:

Une chemise de bûcheron.  Boy Délire. Impossible de mettre la main sur la chemise de bûcheron de mes rêves. Portée sur un slim et des boots, je l’adore. En fait je l’adore sous toutes les déclinaisons: robe, chemise, tunique.

Un slim. Out le patte d’eph’ (que je ne vais pas jeter pour autant). Cette année, on ressort les slims (oui parce que les grands papes de la Mode ont tout bien calculé, le slim est portable avec la cuissarde. Eurk.). Le plaisir retrouvé de se sentir arnachée dans son slim, owi; le plaisir de seconde peau, owi. Le plaisir de le retrousser en bas, owi owi. Bref, vous l’aurez compris, cargaison de slim pour l’automne-hiver 2009-2010.

Une robe noire. On a toutes besoin d’une petite robe noire, je ne vous l’apprend pas. La mienne ne correspond pas tellement à la petite robe noire classique façon Audrey Hepburn mais justement, c’est ça qui me plaît. Celle que j’ai choisi est une Sandro et se resserre à la taille. Que dire, à part, où sont passés mes collants noirs opaques de chez H&M pour l’accompagner?

Une tunisienne. J’avais 14ans quand j’ai cassé ma tirelire pour m’acheter une tunisienne Zadig&Voltaire. La vendeuse avait dû oublier de me préciser qu’elle était à usage unique. C’est la dame de 5 à sec qui me l’a appris. C’est vrai, après le premier lavage, c’était une serpillère à 80€ ou une toile de chauve souris datant de 20 ans (au choix). C’est donc à partir de ce moment-là que j’ai banni Z&V de mon dressing, je regarde mais je n’achète plus. (Bon y a eu deux ou trois autres tentatives mais je reste toujours amère). C’est donc un jour incroyable le jour où j’ai découvert les boutiques qui s’inspirent trèèèèèèès fortement de Zadig&Voltaire et vas-y que jte fais des tunisiennes qui ne coûtent PAS 80€ et qui ne s’abîment PAS au lavage. Youpi, j’ai envie de dire non?

Une jupe folklo. J’aime bien voir des jupes folklo dans la rue. Des jupes à fleurs, à pois, à rayures, zébrées, panthères, Liberty et tout le reste. Je sais bien que je suis seule dans délire des jupes foklo mais c’est pas grave comme ça, je vois les gens sourire (et légèrement se moquer) de mes jupes mais j’ai pas de soucis avec ça. Ce ne sont pas les gens qui m’inciteront à arrêter mes folies jupesques. Et puis cela doit faire un an que je remet assez souvent des jupes et je trouve que c’est un véritable plaisir. J’ai jamais autant customisé, « refait » des jupes & robes, que cette année. Il va de soi qua quand on se lâche sur la jupe, on reste (très) sobre sur le reste. C’est pas non plus le Carnaval de Rio non mais oh..

De la dentelle. Ici en l’occurrence, une robe noire avec de la dentelle. Un vrai petit bijou. C’est vrai que j’aime énormément la dentelle quand elle sait se faire discrète. Oubliées les idées de la dentelle sur les sous-vêtements, cette année, la dentelle s’expose (les sous-vêtements, faudra attendre les défilés au printemps) et devient même incontournable.

Du Cloutée (à talons, si possible) En low-boots (parce que de toute manière, il va y avoir de la low-boots dans l’air) tant qu’à faire. Bon, je fais une croix sur celles-ci paarce que les Gucci, à mon avis; c’est pas demain que je vais les porter. Mais, je ne m’avoue pas vaincue, je les aurais un jour, je les aurais! Au pire, je ferais de la customisation avec mes petites mains.

Du cloutée (mais plat, cette fois-ci). Le problème c’est que ça fait vite chaussure de playmobil..

De la botte de Pocahantas. Mais pas des Minnetonkas (même si la deuxième paire en est une) car j’en ai essayé et elles sont trop basses, j’ai l’impression de porter des socquettes et je veux pas me balader les chevilles à l’air et chopper la grippe A (bon courage ceux qui sont atteints par la fin du monde. Ahaha..). Non, la botte de Pocahantas que je veux, elle existe! Ou plutôt.. elle existait. On pouvait la trouver l’hiver dernier dans toute boutique de Chinois qui se respecte (Châtelet représente) mais comme je suis une gentille copine, je ne voulais pas avoir les mêmes que mes copines. Cette année, aucune pitié, si je tombe dessus, je suis prête à me battre (oui, tremblez) pour avoir ma paire. Et même si ELLE dit que c’est so 2007-2008 les bottes indiennes, moi je leur dit Zut avec un grand Z.

De la Basket trop chouette. Bah oui, parce que j’ai beau idôlatrer les talons de 12cm, j’ai un petit faible pour ces jolies baskets qui me font les yeux tous doux chez Colette ( et autre). J’entend déjà les « non mais les baskets, c’est moche, c’est pas féminin, blablabla ». Et bien, je ne suis pas d’accord, c’est vrai que la dernière paire de basket dont on se souvient c’est celle du collège/lycée pour l’EPS (et encore.. je fais partie de la génération Converse « C’est pas des vraies baskets pour faire du Sport! » ou encore mieux la Vans slip on mais c’est une autre histoire..) n’était pas très féminine MAIS.. depuis deux ans,  les marques font tout pour nous refourguer de jolies baskets, avec Lily Allen comme ambassadrice. Je suis déjà partisane de la Dunk chez l’Homme alors vous vous doutez bien que quand j’ai vu cette jolie paire de Dunk Cerises chez Nike, ça a fait tilt. A méditer..

– Et.. peut être de la botte de cavalier. Mais ça, ça nous ramène toujours au même sujet..

Heidi, fille de la montagne

28 Août

DSC_0005

Je vous montre bientôt ma petite trouvaille.

(et prochainement, je vous parle de la rentrée littéraire, des films que je suis allée voir et de pleins d’autres trucs tout aussi fascinants comme mon shopping chez Uniqlo, la rentrée des séries (Gossiiiiiip!) ou ce qui me passe dans la tête :) )