Rapt

22 Nov

« Homme d’industrie et de pouvoir, Stanislas Graff est enlevé un matin comme les autres devant son immeuble par un commando de truands. Commence alors un calvaire qui durera plusieurs semaines. Amputé, humilié, nié dans son humanité, il résiste en ne laissant aucune prise à ses ravisseurs. Il accepte tout sans révolte, sans cri, sans plainte, c’est par la dignité qu’il répond à la barbarie. Coupé du monde, ne recevant que des bribes d’informations par ses geôliers, Graff ne comprend pas que personne ne veuille payer la somme qui le délivrerait.
Au-dehors, son monde se fissure au fur et à mesure de la révélation de sa personnalité. Tout ce qu’il avait réussi à garder d’intimité, son jardin secret, est révélé à sa famille par l’enquête de police ou celle de la presse. Chacun découvre un homme qui est loin de ressembler à celui qu’il imaginait.Quand il retrouvera la liberté, ce sera pour s’apercevoir qu’il a tout perdu, l’amour des siens, l’estime de ses collègues, son pouvoir, la confiance en ses proches. Sa libération se révélera plus difficile à vivre que sa captivité. »
(pompé chez allociné, on s’en doute hein)

Eh bien, voilà, ce film m’a retourné, pour pas changer. Ce film est inspiré de l’histoire qui est arrivée au Baron d’Empain en 1978 et en grande fascinée d’histoire judiciaires, je connaissais déjà bien l’histoire alors bien sûr que j’ai foncé au cinéma voir Rapt. Je n’ai été déçue à aucun moment. Et pourtant, j’appréhendais un peu le rôle d’Yvan Attal parce que c’est un acteur que j’aime pas beaucoup mais là.. Wahou. Le mec est grandiose, il arrive à te foutre la chair de poule, à te prendre les tripes et même à te faire lacher une micro nano larme au moment de la libération. Le film colle plutôt bien à l’histoire originale même s’il y a certains petits changements. En tous cas, le film décrit bien le calvaire des deux mois qu’a subit le Baron d’Empain, ses sentiments à sa sortie. Tout ça sans avoir aucun lien entre le réalisateur Lucas Delvaux & le Baron d’Empain. C’est vrai qu’en sortant, une question s’impose: est-ce que si je partais pendant un certain temps, les gens m’oublieraient? Le genre de question qui n’a pas de réponse. Mais c’est sûr que le Baron d’Empain a fait preuve d’une force démesurée pour supporter tout ça. Désolée de cet article brouillon mais je suis encore sur une autre planète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :