Un prophète

31 Août

19138702_w434_h_q80

un_prophete_haut

19105531_w434_h_q80

Condamné à six ans de prison (c’est pas bien de frapper les forces de l’ordre avec des armes blanches), Malik El Djebena, 19 ans, débarque en prison, ne sachant ni lire ni écrire.  Il est seul, ne connaît personne mais essaye cependant de lutter contre tout le monde. Bien sûr, il se rend vite compte que ça ne marche pas comme ça, et que justement il faut marcher pour quelqu’un s’il veut survivre.
Très vite, les Corses – qui régissent toute la prison, avec à leur tête, l’illuste César Luciani- se proposent de le protéger en échange d’un petit service plutot.. embêtant. Malik apprend vite et s’améliore de missions en missions. Jusqu’au jour, où il comprend qu’il faut qu’il travaille pour lui-même et plus pour les autres. Autant dire, où commence le cercle vicieux.

(Là c’est le moment où vous applaudissez car ce résumé vient de moi, c’est un miracle.) Wao. Un film grandiose. Non, franchement, j’en suis ressortie bouleversée. J’ai toujours su qu’Audiard faisait de bons films retournants (quand c’est de famille, y a rien à redire hein) mais là, j’ai trouvé ce film terriblement réaliste. Violent et pour la pacifiste que je suis, je me suis cache les yeux deux-trois fois mais c’est aussi ça qui fait le réalisme. La caméra embarquée nous entraîne dans les tueries les plus sordides, les coups de feu résonnent dans tout le ciné. J’ai quasiment pas dit un seul mot durant le film. C’est bon de rire pendant un film si dur et si touchant. Les touches d’humour sont tellement naturelles, tellement attendues et tellement réussies surtout. Pas facile de faire rire une salle qui vient d’assister à quatre bonnes minutes de tuerie. Il y a forcément les gros clichés, les scènes de douche, les portables en prison (etc), les Barbus sont islamistes & les Corses règnent sur la prison. Mais même les clichés sont réussis. Et puis que dire du jeu de Tahar Rahim qui est tout simplement excellent, touchant. Bref, je pense que l’on a compris que j’ai été complètement conquise par ce film et par ses acteurs. Tahar Rahim était encore un inconnu du grand public mais je crois qu’il va largement mériter son prix du meilleur rôle masculin parce qu’il n’est plus Tahar mais Malik, c’est assez troublant d’ailleurs. Même dans ses divers interview, j’ai l’impression d’entendre Malik. Une suite est prévue, j’ai hâte de savoir ce qu’est devenu Malik. Et puis en allant à la fac, je ne regarderai plus la Maison d’arrêt de la même façon. C’est ici que Tahar a mis ses pieds youhou. Donc si vous avez le coeur bien accroché, que vous désirez voir le véritable monde carcéral et que vous êtes sensibles aux magnifiques interprétations, Un Prophète est pour vous.

Publicités

3 Réponses to “Un prophète”

  1. Yoh août 31, 2009 à 11:41 #

    Youh ! un nouveau blog !!! je le rajoute a mes favs et puis je lis dès que j’ai une minute :) je vais voir Un prophète ce soir si mon père est toujours ok =)

    • mademoiselleaudrey août 31, 2009 à 22:46 #

      Pour ma part, j’attend que tu reprennes le tien ;) J’espère que tu me donneras tes impressions si tu es allée le voir :)

      • Yoh septembre 1, 2009 à 11:35 #

        Eh bah je suis même pas allée le voir :( Je reprends mon blog incessamment sous peu =D !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :