En partant

9 Août

sagan film_ pont-pola

Voilà, tout est bouclé.  Ou presque. Mon sac-à-main est prêt à déborder, j’ai pris la cargaison de pépitos pour le voyage, deux-trois magazines, une bouteille d’eau, un livre de sudoku, mon moleskine et un stylo. Mais j’ai surtout pris une montagne de bouquin pour les vacances. Celui qui trône dans mon sac-à-main est Anne ou quand prime le spiritualismede Beauvoir, un bouquin bien sympa qui parle de l’amour d’une manière totalement inconnue jusqu’ici. Cette façon qu’ont ces femmes à s’enfermer dans un amour qu’elles savent mauvais mais qu’elles acceptent car elles ne veulent pas ne plus jamais ressentir ce sentiment qu’est le plaisir charnel. Bizarre, très bizarre, il y a des pages à sauter mais ça reste du Beauvoir hein. Donc après coup, toujours intéressant. Et comme aujourd’hui, c’est la Saint Amour, parlons donc des bouquins qui parlent d’amour. Alors non, je ne vais pas te sortir une liste des 5 romans Harlequin que j’ai lu dans ma folle jeunesse (véritable, quelle honte, je sais) mais plutôt le top3 des bouquins qui m’ont marqué en parlant d’un sujet si fait et refait mais jamais parfait (c’est presque joli ce que je viens de dire..)

3) Madame Bovary de Flaubert. Un incontournable qui a foutu des boutons à plus d’un(e) parce qu’il est souvent étudié dans les programmes scolaires. Et c’est peut être dommage car à part si l’on a eu un prof extraordinaire, ce bouquin apparaît souvent comme un bouquin chiant, aux élèves. Che peccato! C’est pourtant un joli témoignage sur la société de l’époque (comme toujous chez Flaubert, Zola, Maupassant et toute la clique) et surtout une jolie leçon de vie notamment sur l’Amour. La pauvre Emma se retrouve mariée à un mari médecin qui n’en a rien à faire d’elle (ou du moins, qui ne lui correspond pas du tout). Elle se retrouve alors à voyager dans un monde qu’elle s’imagine meilleur et -bien sûr- elle y rencontre l’Amour, les amours.

2) Les Liaisons Dangereusesde Laclos &  Bonjour Tristessede Sagan. Je les ai mis ex-aequo même s’ils ne se ressemblent pas. L’amour douloureux contre l’amour juvénile. Un roman du XVIIIeme siècle qui pourtant s’adapte très bien au XXIeme contre un roman contemporain qui pourtant ne s’applique pas dans la vie réelle. Un duo contre un solo. Mais deux bijoux :)

1) L’Amour dure trois ansde Beigbeder. Bon déjà, il faut savoir que je voue un amour inconditionnelle à Frédéric Beigbeder. J’ai commencé par 99francs puis je me suis essayée aux autres jusqu’au jour où l’on m’a conseillé L’Amour dure trois ans. Et là, une révélation. Les bouquins de Beigbeder, je les lis au moins trois fois, pas de suite mais avec un an d’intervalle voir plus, parfois. L’Amour dure trois ans, je l’ai relu début juillet, histoire de me conforter dans l’idée qu’une histoire d’amour, c’est pas mal de boulot et qu’il faut que ça vienne des deux. Et surtout qu’à 30ans (d’ailleurs ça marche même à 20ans, rheum), il faut peut être arrêter d’avoir peur des relations, qu’on n’est plus des prépubères et qu’un jour, ca serait bien de s’engager et ne plus fuir les responsabilités. Bref, Beigbeder parle toujours très bien de lui. Et c’est une qualité, selon moi. Donc si vous avez envie de croire à l’Amour durant 300 pages, Go.

Publicités

5 Réponses to “En partant”

  1. Lithienne août 9, 2009 à 14:33 #

    Je suis fan des Liaisons Dangereuses, je l’ai découvert à 16 ans, et je voudrais bien le redécouvrir :)

  2. Skena août 9, 2009 à 16:30 #

    En ce qui concerne Madame Bovary je ne suis pas complément d’accord. Certes Charles Bovary est loin d’être l’époux rêvé mais de là à dire qu’il n’en a rien à faire d’elle je trouve ça un peu exagéré. Il me semble que dans ce roman Emma n’est pas le personnage à plaindre. Elle s’obstine à vouloir vivre dans un monde irréel et se montre égoïste tout au long du roman.
    Pour les Liaisons Dangereuses je ne peut qu’acquiescer lorsque tu écris que c’est un bijoux. D’ailleurs, si tu ne l’as pas encore lu je te conseille Nous sommes cruels de Camille de Peretti, une réécriture pas mal du tout.

    • mademoiselleaudrey août 9, 2009 à 18:58 #

      Tu as raison, j’ai été un peu sévère. Merci de ton commentaire, il m’a fait plaisir, j’aime bien les critiques constructives :) Mais.. bien qu’égoïste, j’ai tendance à plaindre Emma, vivre dans son propore monde, c’est pas une jolie vie, parfois, si elle se construit un monde, c’est qu’elle n’est pas heureuse dans celui où elle vit.

      Et pour la réécriture, je vais suivre ton conseil, merci :)

  3. muffin août 9, 2009 à 17:32 #

    l’amour dure trois ans bon mais trop court helas

  4. mademoiselleaudrey août 9, 2009 à 20:23 #

    Lithienne> C’est toujours magnifique à (re)découvrir Les Liaisons dangereuses :)

    Muffin> Un peu court mais tellement bon, c’est sûr :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :